jeudi 30 janvier 2014

De l'Islam à JÉSUS - Samir

 

Issu d'une famille musulmane originaire de la Tunisie, et au sein de laquelle la sorcellerie était pratiquée et se transmettait de père à fils aîné, Samir était le prochain sur la liste des héritiers. Divinement protégé, il échappa à cet héritage. Mais dans son cœur, grandissait un complexe qui le rongeait, et qui avait failli le conduire à la mort, s'il n'avait pas été de nouveau divinement protégé. Samir nous révèle la personne qui était derrière cette divine protection, et nous explique aussi que la religion qu'il pratiquait (Islam), n'avait pas fait de lui une meilleure personne.

 

mercredi 29 janvier 2014

Fatima : JÉSUS m'a répondu - Témoignage d'une musulmane

 

Jérémie 33: 3 «  Invoque-Moi, et Je te répondrai; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas. »

Ésaïe 45:22 « Tournez-vous vers Moi, et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car Je suis DIEU, et il n'y en a point d'autre. »

Ésaïe 44:6 « Ainsi dit L'ÉTERNEL, Le Roi d'Israël et son Rédempteur, L'ÉTERNEL des armées : Je suis Le premier et Je suis Le dernier, et il n'y a point d'autre DIEU que Moi. »

Jean 8:32 « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

 

mardi 28 janvier 2014

Ils sont Juifs, ils témoignent : JÉSUS est Le MESSIE, IL est toujours vivant !

 

Voici un montage inédit rappelant avec vérité les racines du véritable christianisme et l'unité malheureusement souvent négligée entre le peuple juif et les chrétiens. Alors qu'Israël est souvent représenté par un olivier franc dans les Écritures et les païens par un olivier sauvage, rappelons ce que la Parole de DIEU déclare à ce sujet :

 

« Mais si quelques-unes des branches (de l'olivier franc) ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l'olivier, ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte. Tu diras donc : Les branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté. Cela est vrai; elles ont été retranchées pour cause d'incrédulité, et toi, tu subsistes par la foi. Ne t'abandonne pas à l'orgueil, mais crains; car si DIEU n'a pas épargné les branches naturelles, Il ne t'épargnera pas non plus. Considère donc la bonté et la sévérité de DIEU : sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de DIEU envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté; autrement, tu seras aussi retranché. Eux de même, s'ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront entés; car DIEU est puissant pour les enter de nouveau. Si toi, tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l'olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier. » Romains 11.18-24

 

lundi 27 janvier 2014

La véritable conversion à DIEU : Au-delà de toute religion - Ils témoignent

 

Pour le plus grand plaisir de tous les chercheurs de vérités mais aussi pour ceux et celles qui connaissent déjà Le seul vrai DIEU, voici un nouveau montage vidéo inédit témoignant une fois de plus des merveilles de DIEU dans la vie d'individus de tous bords. Après une série de témoignages, ce montage présente quelques vérités divines importantes émanant du message du seul vrai DIEU. Les personnes présentées dans cette vidéo ont véritablement découvert ce DIEU grand et merveilleux qui ne saurait être contenu dans aucun système religieux ...

 

vendredi 24 janvier 2014

Le Code de la Bible

 

Cette vidéo témoigne de l'incroyable et incontestable livre qu'est la Bible. Chercheurs et intellectuels sont devant un code mathématique caché depuis des milliers d'années dans la Bible et qui annonce des événements actuels. C'est seulement avec la technologie actuelle qu'il a pu être découvert. Comment est-ce possible ? Et si l'histoire de la Bible, qui nous raconte un amour sans limites de DIEU pour les hommes, était vraie ? Cette histoire est décrite sans code dans la Bible ... La Bible, le livre à lire absolument !

 

mercredi 22 janvier 2014

Le Filet et l'Humilité


Le Filet et l'Humilité

 

Le SEIGNEUR m’a montré ce matin comment les gros poissons se font prendre dans les filets, tandis que les petits poissons s’en échappent facilement.

 

Les gros poissons se font prendre dans les filets,
tandis que les petits poissons s’en échappent facilement.
Il en est de même dans le monde chrétien. Ceux qui sont « gonflés » par leur propre importance ont toutes les chances de se faire prendre dans les filets de l’ennemi: « l’orgueil précède la chute », dit un proverbe :
« L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. » et …
« Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber ! »

Les chrétiens qui savent rester dans l’humilité ne sont pas retenus dans les filets alors que les autres se font piéger par des filets de toutes sortes.

J’ai donc été interpellé, et je me suis mis à la recherche d’un bon enseignement chrétien sur le sujet de   « l’humilité ».

Il m’a semblé constater, avec étonnement vu son importance et ses conséquences, que ce sujet n’est pratiquement pas traité sur les différents sites chrétiens et ne doit donc pas être le sujet de prédilection de la plus part des « blogueurs » chrétiens. Le mot « humilité » est rarement cité dans les articles mais revient quelquefois dans les commentaires.

 

Voici quelques versets qui en parlent :

 

Mt 18.1-4 : « En ce moment, les disciples s’approchèrent de JÉSUS, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? JÉSUS, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. »
 
Rom 12.16 : « Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. »
 
Ph 2.3 : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. »
 
Pr 18.12 : « Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire. »
 
Nb 12.3 : « Or, Moïse était un homme très humble, plus qu’aucun être humain sur la face de la terre. »

 

Suivons l’exemple de notre Maître :

 

Ph 2.5-8 : « Qu’il y ait donc en vous cette pensée qui a été aussi dans Le CHRIST JÉSUS, étant en forme de DIEU, N’a pas regardé comme un objet à ravir d’être égal à DIEU, mais (JÉSUS) S’est anéanti Lui-même, prenant la forme d’esclave, étant fait à la ressemblance des hommes; et, étant trouvé en figure comme un homme, Il S’est abaissé Lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. »

Quelle est la solution divine contre l’égoïsme, l’orgueil, le « je-me-moi » ? C’est vivre avec JÉSUS-CHRIST, Le Fils de DIEU, pour modèle. En JÉSUS, DIEU est venu habiter parmi les hommes. Il est venu comme un homme, mais un homme parfait dans Son renoncement, Son humilité, Son obéissance à la volonté de DIEU : « Il S’est anéanti (= rendu à néant) Lui-même ».

Il était pourtant Celui qui dominait tout l’univers, revêtu de la majesté Divine. Par Lui, toutes choses avaient été créées et subsistaient. C’est pourtant ce DIEU-là qui est venu dans le monde en homme pauvre, en serviteur. 

Les oiseaux ont des nids et les renards des tanières, mais leur Créateur n’a pas eu de lieu où reposer Sa tête, Luc 9.58, pas de « chez-Lui ».

 

JÉSUS-CHRIST a toujours cherché le bien des hommes, 

Il a vécu avec eux, les a servi, a partagé leurs joies et leurs peines, les a enseignés, restaurés, encouragés, guéris, délivrés.

 

Il n’a jamais rien fait pour Son profit personnel.

 

Toute Sa vie a été un renoncement absolu.

 

Il a accompli les Écritures qui rendaient témoignage de Lui, Luc 24.27.

Il S’est abaissé jusqu’à prendre la dernière place parmi les hommes et à mourir pour que nous puissions être débarrassés de nos péchés. Il a été méprisé, humilié jusqu’à la fin, en faisant toujours la volonté de DIEU.

Lisons Sa Parole, lisons l’Évangile, pour se laisser enseigner par Lui, Le recevoir comme Sauveur. Alors nous pourrons Le suivre comme notre SEIGNEUR et être transformés à Sa ressemblance, 2Cor 3.18.

Par Gabriel Ours

À consulter aussi l’article : A428 « L’humilité, clé de la puissance et de la victoire » sur :

La Trompette

lundi 20 janvier 2014

8 Signes Extraordinaires dans les cieux !

 
Les signes les plus sensationnels dans le ciel qui rivalisent avec l'étoile de Bethléem sont sur le point d'être vu dans différentes parties du monde, mais comme pour l'étoile de Bethléem, beaucoup de gens n'auront qu'une petite idée sur le SAUVEUR qu'ils révèlent.

Des explications à partir des racines hébraïques, les perspectives prophétiques, plus les théories sur la Planète X.
 

La Bible nous dit d'être attentifs et de nous préparer !

 

  • DIEU a créé le soleil, la lune et les étoiles pour nous avertir de l'heure juste.
  • DIEU a écrit Sa Parole pour expliquer les saisons et comment être sauvé avant qu'il ne soit trop tard.

JÉSUS a dit dans Luc 21 verset 28 :

« Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. »

 

« Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme. »

 
 

La science moderne face à la théorie de l'évolution

 

La fin d'un dogme et l'effondrement du Darwinisme ...



Les origines de l'Homme

La fin de Darwin ...


 

jeudi 16 janvier 2014

Dans l'oeil d'un Cyborg

 

Dans l'œil d'un Cyborg

 
Notre société se déplace à la vitesse de l'éclair vers un avenir très réel que la plupart des gens ont du mal à concevoir. Comme je l'ai dit lors d'une conférence récente, « Nous avons déjà développé la science et la technologie que la plupart des gens croient non disponibles avant environ 100-200 ans dans le futur. Par conséquent, la personne moyenne ne peut pas comprendre notre monde et vers où il se dirige, parce qu'elle ne comprend pas que nous opérons présentement la science et la technologie qu'elle pense n’exister que dans le monde de la science-fiction. »
 
Nous ne nous dirigeons pas vers un monde d'interfaces ordinateur/cerveau, des implants de nano-puces, des voyages interdimensionnels et la télépathie synthétique ... nous y sommes déjà ! Comme mon ami, Carl Teachrib, l'écrivait dans son récent article, « La Montée des Techno-Dieux : La fusion du transhumanisme et de la spiritualité », publié par Raiders News Network, lors de la couverture de l'Association Transhumaniste des Mormons :
 
« ... Des visions d'un avenir néo-humain évolueront à mesure que le temps passe. Comme imaginé maintenant, de possibles traits néo-humains, tous impliquant des améliorations technologiques aux capacités humaines actuelles, comprennent :
  • Des capacités intellectuelles très avancées, aussi supérieures aux nôtres en magnitude que les nôtres le sont en comparaison à celles des animaux.
  • Des corps physiques qui sont à l'abri de la maladie et du vieillissement.
  • La capacité de communiquer des pensées et des émotions complexes instantanément sans aide visuelle ou de la parole.
  • Les entrées sensorielles élargies qui permettent une plus grande conscience des environs lointains.
  • Une force et une agilité surhumaines.
  • Une parfaite maîtrise des désirs, des humeurs ou des états mentaux individuels.
  • Une augmentation de la capacité à éprouver de la joie, de l'amour, du plaisir, et d'autres émotions. »
Teichrib écrit : « Une force surhumaine ! Une longévité et une vie sans maladie ! Une communication d'esprit à esprit ... Est-ce que cela semble être de la science-fiction, ou de la science-magie ? »
 
Bien qu'ils semblent moins magiques, les exemples qui suivent n'en sont pas moins époustouflants. Ils représentent une partie de la recherche de cet auteur, et sont considérés comme des chemins qui nous conduisent au-delà de l'humanité.
 
Bien que nous ne soyons pas encore arrivés à la finalité de ces développements, nous sommes déjà en cours de route pour chacun d'eux ! Carl Teichrib a écrit l'article en défense de Tom Horn, avec le titre alternatif, « Comment continuer à attaquer Tom Horn à chaque conférence Transhumaniste dans le monde dans l'espoir que les conservateurs ne se réveillent jamais au cauchemar post humain contre lequel il nous met en garde. » Je connais Tom Horn et j'ai récemment fait quelques entrevues avec lui au Sommet des Prophéties Pikes Peak dans lequel nous prenions tous les deux la parole, et qui était parrainé par Prophecy in the News. Tom Horn comprend beaucoup mieux que la plupart des conservateurs que nous sommes déjà dans le futur !
 
J'ai un chapitre dans mon nouveau livre, Une Prophétie de l'Avenir de l'Amérique, qui est maintenant dans le processus de montage final, intitulé, « Vos enfants vivront pour voir vos petits-enfants devenir des Cyborgs humains ». J'écris que, « La science du Transhumanisme tente de créer une immortalité artificielle à travers l'amélioration humaine », et je cite les derniers développements scientifiques du Forum national des technologies du citoyen : « Amélioration humaine, l'identité et la biologie », qui s'est tenu au Centre de nanotechnologie de l'Université de l'Arizona en mars 2008. Les scientifiques et les chercheurs se réfèrent désormais à ce qu'ils appellent la « technologie NBIC », les initiales se rapportant à quatre domaines des changements scientifiques et technologiques : Les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l'information et les sciences cognitives (y compris l'intelligence artificielle).
 
Quand j'étais interviewé par Tom Horn à Boulder, au Colorado, pour son film, il m'a posé des questions comme, « Croyez-vous que les clones humains auront une âme ? » Et il m'a demandé si je croyais qu'il y avait des laboratoires dans le monde entier qui utilisaient les croisements inter espèces des animaux, des humains et peut-être même l'ADN des Nephilim pour arriver à une nouvelle race d'êtres humains ? Ma réponse a été : « Oui ! » Comme dans le roman d’HG Wells, L'Île du Docteur Moreau, je crois qu'il y a des expériences génétiques bizarres, surtout dans les pays où il n'y a pas de lois ou de contraintes morales.
 
Les gens sont tous bouleversés lorsque les super athlètes, comme Lance Armstrong, sont pris dans « le dopage ». Mais la réalité est qu'il existe toute une gamme de technologies qui peuvent transformer les athlètes, les soldats, les gens d'affaires, les hommes et les femmes ordinaires en surhommes qui ne peuvent pas être facilement retracées. Ces technologies utilisent des ondes sonores, l'injection de cellules souches, des nutraceutiques et des médicaments non détectables pour libérer la puissance régénératrice de l'ADN.
 
Il y a toute une nouvelle génération de Nootropiques, qui est un terme pour les médicaments intelligents, des stimulants de la mémoire, des neuro-activateurs, des stimulants cognitifs et des stimulants de l'intelligence. Ceux-ci viennent sous la forme de médicaments, de suppléments, de nutraceutiques, d'aliments, d'herbes et de vitamines qui améliorent les fonctions mentales, comme la cognition, la mémoire, l'intelligence, la motivation, l'attention et la concentration, avec des performances physiques et des propriétés antivieillissement.
 
En plus des Nootropiques, il existe des interfaces ordinateur/cerveau, des implants de nano-puces et de micropuces, la biotechnologie et les développements en robotique qui finiront par produire des androïdes et des robots semblables à des humains. Les scientifiques anticipent le jour où la vraie conscience humaine avec ses souvenirs et ses émotions pourra être téléchargée à partir d'un corps humain mort dans un robot androïde ou un clone humain. Il y a une classe secrète d'élites, de gens très riches et très puissants qui reçoivent toutes sortes de traitements secrets et de procédures médicales pour les conserver jeunes et prévenir les maladies ainsi que la dégradation physique et mentale reliée à l'âge. Certaines de ces personnes se préparent au téléchargement de leur conscience et de leurs souvenirs à partir de leurs corps humains en train de mourir vers un corps cloné créé à partir de leur propre ADN.
 
Il y a un vaste système de soins de santé à deux vitesses qui existent déjà dans le monde entier. Un niveau est pour les masses, où les procédures nécessaires mais coûteuses sont rationnées, avec l'euthanasie prévue pour les personnes âgées. Ensuite, il y a un système secret de soins de santé de première classe qui se spécialise dans les procédures antivieillissement, les Nootropiques, les opérations coûteuses et les traitements qui sont à la fois esthétique et antivieillissement par nature. Les membres de cette classe supérieure commencent à révéler publiquement aucun des signes « normaux » du vieillissement, mais, maintiennent leur apparence de jeunesse physique, leur vigilance et leur performance physique. En d'autres termes, le fait qu'ils ne meurent pas au même rythme que le reste de la population est caché à la classe moyenne, à la classe moyenne supérieure et à la classe inférieure. Et, ce n'est que le début; ils sont dans les premières phases de la création des surhommes génétiques ... une race de maîtres.
 
La science du transhumanisme nous amène rapidement dans le futur. La National Science Foundation des États-Unis a également été à la recherche de l'avenir, y compris son développement éthique, et en 2003, a produit un rapport sur les technologies qui permettront d'améliorer les capacités humaines; le rapport était intitulé, « Technologies convergentes pour l'amélioration des performances humaines : Les nanotechnologies, les biotechnologies, les technologies de l'information et la science cognitive ». L'armée a financé bon nombre de ces nouvelles technologies. DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), qui est au sein du Département américain de la Défense, a travaillé sur des programmes qui sont transhumanistes par nature, comme le Projet de l'intelligence physique. Selon Michael Anissimov, le directeur des médias pour Singularity Institute, DARPA a financé des « dizaines de projets d'améliorations humaines partout dans le monde ».
 
Il y a beaucoup de percées scientifiques qui seront en mesure d'améliorer et d'étendre la qualité de vie globale. Mais ces découvertes sont-elles à la disposition de la personne moyenne ? Les classes moyennes inférieures, intermédiaires et supérieures sont en cours de lavage de cerveau pour leur faire accepter le socialisme et les systèmes universels de santé, à travers des films comme Elysium, qui encouragent fortement le socialisme comme réponse à la richesse « inéquitable » de l'élite représentant « un pour cent » de la population. Mais, le problème est que la puissante élite ou ce « un pour cent » sont ceux qui favorisent le mythe socialiste. Les élites puissantes et secrètes n'ont jamais eu l'intention de partager leur richesse et de faire partie des 99%. Ils vont tout simplement continuer à contrôler les médias, les universités et les soins de santé, et vivront dans des endroits sûrs où la véritable étendue de leur immense richesse est soigneusement cachée.
 
De la même manière, il est maintenant possible d'inverser le processus de vieillissement et d'améliorer les performances cognitives et physiques à travers toutes sortes de nouvelles technologies. Il s'agit d'un effort global et bien organisé pour raccourcir la durée de vie moyenne pour nous, les roturiers, à 66 ans. Grâce à l'ingestion d'organismes génétiquement modifiés et de produits chimiques dans les aliments, l'eau et l'air, les corps humains et les esprits sont génétiquement refaits afin d'accélérer le processus de vieillissement, pour produire toutes sortes de maladies et pour arrêter le cerveau humain avec la maladie d'Alzheimer et d'autres mécanismes biotechnologiques. Les aliments génétiquement modifiés sont des médicaments très puissants, des modifications génétiques et des biotechnologies de recâblages neurologiques qui sont déguisés en nourriture. Les aliments contenant des organismes génétiquement modifiés agissent en synergie avec les vaccins, les ondes EMF, la télépathie et toute une gamme de technologies que la personne moyenne ne connait pas encore. Le nouveau plan des soins de santé semble être construit sur le rationnement et l'euthanasie.
 
Le directeur du film de science-fiction Elysium, Neill Blomkamp, a déclaré : « J'ai tendance à penser beaucoup au sujet de la différence de richesse ... Je pense que plus on avance dans la voie sur laquelle nous sommes engagés, plus le monde va représenter celui d’Elysium ... Dans les villes comme Mexico, Johannesburg, Rio, vous avez des poches de grandes richesses, des communautés barricadées, au milieu d'une mer de pauvreté. Et je pense que c'est dans cette situation que les villes des États-Unis vont se retrouver, également. »
 
Malheureusement, comme beaucoup dans les médias qui croient sincèrement que le socialisme est la réponse à la pauvreté et à l'injustice sociale, Blomkamp a grandi à Johannesburg, en Afrique du Sud, dans un quartier chic à quelques milles de certaines des plus extrêmes pauvretés de la planète. Blomkamp est séduit par la mythologie du socialisme et non la réalité. Son film dépeint ce à quoi Los Angeles pourrait ressembler dans un siècle et demi à partir de maintenant. Le directeur a délibérément utilisé une des parties les plus pauvres de la ville de Mexico comme modèle.
 
Mais, la science-fiction socialisme n'est pas une solution pragmatique au problème douloureux de la pauvreté. Compte tenu des tendances socio-économiques actuelles en Amérique, ce qui est arrivé à Détroit et à d'autres villes d'Amérique va se passer à Los Angeles et se propager à travers le pays, et non dans un siècle et demi à partir de maintenant, mais dans quelques années ! Je me souviens comme si c'était hier de Newt Gingrich, le champion des « conservateurs », vendant l'ALENA, le GATT et l'OMC à l'Amérique comme notre solution pour l'avenir. Les mêmes super-mondialistes qui étaient derrière Gingrich, l'ALENA, et la théorie socio-économique illusoire de la Troisième Vague promue par Alvin et Heidi Toffler sont tous derrière le conte de fée d’Elysium. Il y a quelques années, Newt Gingrich faisait des discours dans la méga-église du pasteur John Hagee à San Antonio.
 
Je suppose que John Hagee et ses collaborateurs n'ont pas réellement lu ce dont Newt Gingrich faisait la promotion, ou ont confondu La République de Platon et les théories folles de Karl Marx pour le Royaume de Dieu. La société utopique que les personnes irréfléchies de partout embrassent n'est qu'une société transhumaniste, eugénique et de maîtres. Comme Aldous Huxley l'a écrit dans son roman « Brave New World », il s'agit d'une dictature scientifique où les gens seront élevés pour devenir soit une classe d'élite ou Alpha, ou être génétiquement abaissés pour faire partie de la classe des esclaves. Le vrai sens du transhumanisme et de la Révolution Nootropique tout autour de nous, c'est que certaines personnes auront accès aux améliorations et les autres vont être délibérément privés de la mise en valeur et seront scientifiquement dégradés. Nous devons nous rappeler que les révolutions scientifiques qui nous entourent sont darwiniennes et cela signifie que les plus forts survivent.
 
Par Paul McGuire
 

Infos Supplémentaires :


En 2007, le professeur Schaffer de Temple University (Pennsylvanie) met au point un liquide amniotique permettant de développer un enfant dans des éprouvettes et des couveuses. Un utérus artificiel est mis au point à Nottingham en 2012.
 
En 2008, le docteur Wood de l'université de La Jolla (Californie), réussit le premier clonage humain.
 
En 2010, Craig Venter « détricote » l'ADN du génome entier d'un microbe. Il en reconstruit un autre : c'est la première espèce au monde créée par l'homme. 
 
Fin 2011, IBM annonce que par le projet Synapse, il a pratiquement terminé la construction d'un cerveau artificiel. 
 
Début 2012, l'aéroport d'Orly met en service des « hommes virtuels » appelés hologrammes qui renseignent les passagers. Ce sont des ordinateurs.
 
Le 3 juillet 2012, le Daily Mail annonce la réalisation des premiers humains mutants (St Barnabas Center, New Jersey). Trente enfants sont issus des gènes de trois parents.
 
Le 20 juillet 2012, un savant américain de Harvard déclare qu'il va être transformé en cyborg après s'être suicidé : il espère atteindre l'immortalité.
 
Sources :



 
Traduit par Sentinelle

samedi 11 janvier 2014

Ariel Sharon est mort !


Ariel Sharon est mort : Décès de l'homme qui voulait dessiner les frontières d'Israël


International - Ariel Sharon est mort, samedi 11 janvier. Dans le coma depuis près de huit ans, il était l'homme d'un grand dessein, fixer les frontières d'Israël, susceptible de bouleverser la donne du conflit israélo-palestinien s'il avait pu le mener à terme.

Terrassé par une attaque cérébrale le 4 janvier 2006, l'état de santé de l'ancien pilier de la droite israélienne s'était brusquement dégradé en ce début d'année à la suite d'une intervention chirurgicale. L'hôpital Tel Hashomer, près de Tel-Aviv, indiquait dès le 2 janvier que plusieurs de ses organes vitaux avaient cessé de fonctionner normalement.

« L'ancien Premier ministre s'est éteint à l'âge de 85 ans », a tweeté un porte-parole de M. Netanyahu, Ofir Gendelman. L'hôpital Tel Hashomer, près de Tel-Aviv, où M. Sharon était soigné, devait faire une annonce à 14h.

Son rêve du « Grand Israël » remis en cause

Né le 27 février 1928 en Palestine mandataire, Ariel Sharon a été le bras droit du fondateur historique de la droite nationaliste, Menahem Begin, qui accède au pouvoir en 1977, avant de révolutionner le paysage politique israélien. Plus que tout autre dirigeant, cet homme à la réputation de faucon aura remis en cause son rêve du « Grand Israël » en ordonnant l'évacuation de la bande de Gaza en 2005 après 38 ans d'occupation.

Personne avant lui n'avait osé démanteler des colonies. Auparavant, il avait été le champion de la colonisation. Mais il est parvenu sur le tard à la conclusion qu'Israël devait renoncer à garder tous les territoires conquis durant la guerre de juin 1967 s'il voulait rester un État « juif et démocratique ».

Certaines de ses actions ont suscité la haine des Palestiniens, l'opprobre de la communauté internationale et de vives critiques en Israël. Mais son retrait de Gaza lui a valu des louanges.

Un chef de guerre implacable

Sous son impulsion, alors qu'il est ministre de la Défense, Israël s'embourbe aussi en 1982 dans une interminable et désastreuse invasion du Liban visant à chasser de ce pays Yasser Arafat, le dirigeant historique palestinien.

Une commission d'enquête officielle conclura à sa responsabilité pour n'avoir ni prévu ni empêché les massacres des camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila en septembre 1982, perpétrés par une milice chrétienne alliée d'Israël. Il est contraint à la démission.

Impétueux, pugnace, à l'humour mordant, pas très regardant sur le financement de ses campagnes électorales, il a claqué la porte en novembre 2005 du Likoud où il était contesté pour créer le parti centriste Kadima, et projetait d'autres retraits en Cisjordanie.

« Le bulldozer »

Né de parents originaires de Biélorussie, Ariel Sharon a montré lors de sa carrière dans l'armée, où il s'est engagé à 17 ans et a été deux fois blessé, un goût prononcé pour les méthodes expéditives. Et ce n'est pas seulement son physique imposant qui lui a valu le surnom de « bulldozer ».
  • À la tête de l'unité 101 des commandos, puis des unités parachutistes, il lance des opérations punitives, dont la plus sanglante se soldera en 1953 par la mort d'une soixantaine de civils dans le village palestinien de Kibya.
  • En 1969, cet adepte de la manière forte brise pour plusieurs années la résistance palestinienne à Gaza par des opérations de commandos.
  • Durant la guerre d'octobre 1973, il prouve à nouveau ses capacités militaires en franchissant le canal de Suez et en encerclant l'armée égyptienne par une manœuvre audacieuse.
  • Le 28 septembre 2000, sa visite sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-est, troisième lieu saint de l'islam, met le feu aux poudres. La deuxième Intifada éclate le lendemain.
Sharon ne voit en cette Intifada qu'une péripétie d'une « guerre de 100 ans » contre le sionisme et Israël.
Promettant d'écraser la révolte palestinienne, il est élu triomphalement au poste de Premier ministre le 6 février 2001, puis réélu sans appel le 28 janvier 2003.
Il voulait une séparation d'avec les Palestiniens, selon des conditions fixées par Israël. Telle était la mission historique qu'il espérait accomplir. Mais depuis son attaque cérébrale, l'ancien « homme fort » d'Israël est peu à peu tombé dans l'oubli, cloué sur son lit d'hôpital et veillé par sa famille.
Son nom n'apparaissait plus que périodiquement dans les médias.
Source : Hoffington Post 

Mort d’Ariel Sharon : Le Général capable de changer le cours de la Guerre

Aujourd’hui, l’ancien Premier ministre et général de division Ariel Sharon vient de décéder à l’âge de 85 ans. C’était un homme courageux dont le leadership a changé le cours de l’histoire de Tsahal. Sa vision et sa détermination resteront à jamais dans nos mémoires. Retour sur quelques moments clés de son service militaire.




À Visionner en Complément : 


vendredi 10 janvier 2014

La Crucifixion n'est pas une fiction !

 

La Crucifixion n'est pas une fiction !


Trois heures de ténèbres dans le monde entier confirmées par des sources historiques

Par Chris Parker -

« Depuis la sixième heure jusqu'à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre. Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte : Éli, Éli, lama sabachthani ? C'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné ? Quelques-uns de ceux qui étaient là, L’ayant entendu, dirent : Il appelle Élie. Et aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge, qu'il remplit de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il Lui donna à boire. Mais les autres disaient : Laisse, voyons si Élie viendra Le sauver. Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit.


Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent. Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes. Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, furent saisis d'une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. » Matthieu 27:45-54

L'histoire du jour le plus long où Le Seigneur a permis que le soleil reste immobile est enregistré dans Josué 10:13 et repris dans Habacuc 3:11. Le Dr Immanuel Velikovsky, dans son livre de 1950, « Mondes en collision », a découvert que de multiples sources à travers le monde indiquent que l'événement était historique; qu'il s'est réellement produit et a été enregistré dans l'histoire de nombreux peuples dans le monde entier. Le fait que Velikovsky attribue la vraie survenance à un événement naturel plutôt qu'à un être surnaturel est sans importance. Le fait demeure que les enregistrements de la Bible de cet évènement extraordinaire ont été confirmés par des incrédules laïques.

Qu'en est-il des ténèbres que la Bible nous dit s'être produits lors de la crucifixion de Jésus-Christ ? Tous les comptes rendus de la crucifixion dans les Évangiles confirment que l'obscurité non-naturelle a descendu sur la scène et a duré de midi jusqu'à 15 heures. Certains des comptes rendus décrivent les ténèbres comme ayant couvert la « terre entière ». Toutefois, le grec pourrait aussi être interprété comme le « monde entier ».

Pour être un peu technique, le mot grec est le numéro G1093 et pourrait être traduit de la manière suivante :
  1. Les terres arables
  2. Le sol, la terre comme un lieu permanent
  3. La terre ferme en opposition à la mer ou à l'eau
  4. La terre dans son ensemble
  • La terre par opposition aux cieux
  • La terre habitée, la demeure des hommes et des animaux
   
  5.  Un pays, terre délimité par des frontières fixes, une parcelle de terrain, un territoire, une région

Qu'il y eut des ténèbres à midi, dans le milieu de la journée, seulement dans le « territoire » autour de Jérusalem ou dans le monde entier, ces ténèbres non-naturels doivent avoir semé la terreur et l'émerveillement dans les cœurs de ceux qui ont été engagés dans la crucifixion du Christ ! Les chercheurs, tant à l'époque qu'aujourd'hui, comme Velikovsky, ont tenté, avec tout le respect de la plus longue journée de Josué, d'attribuer ces ténèbres à un évènement naturel, à savoir à une éclipse. Cependant, la Pâque a lieu au mauvais moment du mois pour une éclipse solaire, comme nous le verrons un peu plus tard, et, tout au plus, une éclipse durerait 8 ou 9 minutes et non pas trois heures. Le fait que les trois heures soient présentées comme un évènement réel devant être expliqué par des sources profanes est une confirmation importante de l'historicité de l'évènement.

Si l'obscurité était effectivement mondiale, les personnes qui l'ont vécue dans d'autres endroits n'auraient eu aucune idée de la raison pour laquelle l'obscurité se produisait et les peuples qui étaient déjà dans l'obscurité à cause de leur heure locale n'auraient rien remarqué. Cependant, les Juifs et les Romains avaient raison de relier les points. Ces évènements (obscurité anormale en plein jour et les tremblements de terre) ont même causé la frayeur du centurion et de ceux qui étaient avec lui en train de garder Jésus, au point de s'écrier : « Assurément, cet homme était Fils de Dieu. »

D'autre part, les Juifs ont encore plus de raisons d'avoir peur et de se préoccuper des ténèbres. Pendant près de 800 ans, la prophétie suivante d'Amos avait été lue dans le temple et dans les synagogues :
« En ce jour-là, dit Le Seigneur, L'Éternel, Je ferai coucher le soleil à midi, et J'obscurcirai la terre en plein jour; Je changerai vos fêtes en deuil, et tous vos chants en lamentations, Je couvrirai de sacs tous les reins, et Je rendrai chauves toutes les têtes; Je mettrai le pays dans le deuil comme pour un fils unique, et sa fin sera comme un jour d'amertume. » Amos 8:9-10 (Aux environs de 750 avant Jésus-Christ)

La désignation de l'heure exacte des ténèbres et la référence au deuil pour bientôt déclare clairement que la prophétie doit se référer à la crucifixion du Fils de Dieu et les ténèbres qui sont annoncés par la prophétie seront dans le monde entier. La mort du Christ devait être là où l'ancienne Loi et ses fêtes religieuses auxiliaires, les ordonnances et les jours saints ont été « cloués sur la croix ». En 70 après Jésus-Christ, le Temple juif a été détruit, ce qui a mis fin aux sacrifices et à la capacité des Juifs de continuer à adorer sous la loi de Moïse.

Nous avons le compte-rendu biblique de la crucifixion, qui mentionne les ténèbres pendant trois heures, les tremblements de terre et les autres évènements. Nous avons également la prophétie biblique d'Amos qui prédit ces évènements de 750 à 800 ans avant qu’ils se produisent dans les moindres détails. Qu'en est-il des sources historiques, les sources non-bibliques ?

Vers l'an 50 après Jésus-Christ, Thallus écrivait l'histoire du monde méditerranéen oriental couvrant la période de la guerre de Troie (1200 - 1300 avant Jésus-Christ) jusqu'à son époque. L'histoire elle-même n'existe apparemment plus, mais, certaines citations de l'œuvre apparaissent dans les écrits des autres auteurs. Julius Africanus, un historien écrivant aux environs de 220 après Jésus-Christ, était un tel érudit qui avait apparemment accès à l'histoire de Thallus. Thallus faisait référence non pas à la crucifixion dans son récit historique, mais, aux ténèbres en plein jour qui se sont produits à cette époque. Julius Africanus est cité en notant les travaux préalables et réfutant l'idée que la cause des ténèbres ait pu être une éclipse :

« Dans le monde entier, il est tombé une obscurité terrible; les rochers se fendirent par un tremblement de terre et de nombreux lieux de Judée et d'autres districts ont été touchés. Ces ténèbres de Thallus, dans le troisième livre de son histoire, exigent, me semblant sans raison, une éclipse du soleil. Parce que les Hébreux doivent célébrer la Pâque le 14e jour suivant la lune et la passion de notre Sauveur tombe la veille de la Pâque; mais, une éclipse de soleil se produit uniquement lorsque la lune est sous le soleil. »

« Et cela ne peut arriver à tout autre moment, sauf dans l'intervalle entre le premier jour de la nouvelle lune et le dernier jour de l'ancienne, c'est-à-dire, à leur jonction; alors, comment une éclipse devrait être censée se produire quand la lune est presque diamétralement opposée au soleil ? Cependant, laissons passer les opinions; laissons transporter la majorité par elles; et, laissons ce prodige du monde être considéré comme une éclipse de soleil, comme d'autres, un signe seulement pour les yeux. »

« Phlégon enregistre qu’à l'époque de Tibère César, à la pleine lune, une éclipse totale du soleil s'est produite à partir de la sixième heure jusqu'à la neuvième, manifestement celle dont nous parlons. Mais, qu'est-ce qu'une éclipse peut avoir en commun avec un tremblement de terre, les rochers qui se fendent, la résurrection des morts, et une perturbation aussi grande dans tout l'univers ? Sûrement qu'un évènement aussi important n'a pas été enregistré pendant une longue période. »

Tertullien, dans son Apologétique, raconte l'histoire des ténèbres qui avaient débuté à midi lors de la crucifixion; à ceux qui n'étaient pas au courant de la prédiction, il dit : « Sans doute pensé comme une éclipse ». Il suggère que les preuves sont encore disponibles : « Vous-même avez le compte-rendu du signe mondial encore dans vos archives. »

L'historien et théologien Rufin d'Aquilée (entre 340 et 345 à 410), dans ses travaux élargis de l'Histoire Ecclésiastique d'Eusèbe, comprend une partie de la défense donné à Maximin par Lucien d'Antioche, peu de temps avant qu’il soit martyrisé en 312. Lucien, comme Tertullien, était également convaincu que les causes des ténèbres qui ont accompagné la crucifixion peuvent être trouvées parmi les archives romaines. Ussher a enregistré la déclaration de Lucien donnée en défense à Maximin comme; « Recherchez vos écrits et vous trouverez qu’à l'époque de Pilate, lorsque Le Christ a souffert, le soleil a soudainement été retiré et des ténèbres ont suivi. »

Le prochain éminent historien chrétien après Eusèbe, Paulus Orose (375 - 418), a écrit en 417 que Jésus « S'est volontairement donné Lui-même à la Passion, mais, par l'impiété des Juifs, a été appréhendé et cloué sur la croix, puis, un très grand tremblement de terre s'est produit dans le monde entier, des rochers sur les montagnes se sont fendus et un grand nombre de parties des grandes villes sont tombées à cause de cette violence extraordinaire. Le même jour également, à la sixième heure du jour, le soleil a été complètement masqué et une nuit détestable a soudainement éclipsé la terre, comme il a été dit, « Un âge impie craignait la nuit éternelle ». En outre, il était clair que ni la lune, ni les nuages ne se tenaient dans la voie de la lumière du soleil, de sorte qu'il est rapporté que ce jour-là, la lune, étant au quatorzième jour, avec toute la région des cieux jetée entre les deux, était au plus loin de la vue du soleil et les étoiles dans le ciel tout entier brillaient alors dans les heures de la journée ou plutôt dans cette terrible nuit. Pour cela, non seulement les Saintes Évangiles l'attestent, mais, même certains livres des Grecs. » Wikipédia

Beaucoup d'historiens antiques écrivant peu de temps après l'époque du Christ ont reconnu librement Son existence, mais, professaient des idées différentes sur qui Il était vraiment. Par exemple, un historien antique a reconnu Son existence et qu'Il accomplissait même de nombreux miracles. Mais, il a attribué ces miracles à des pouvoirs magiques qu'Il aurait prétendument acquis lors d'une visite en Égypte.

Né autour de 54 après Jésus-Christ, Cornelius Tacitus était un autre historien romain remarqué qui a raconté la crucifixion de Jésus. Il a déclaré que Jésus avait été crucifié par Ponce Pilate et que Rome avait été dans les ténèbres pendant le règne de Tibère César en 33 après Jésus-Christ.

Source :

jeudi 9 janvier 2014

Après L'incinération, la Liquéfaction !!! ...


Après L'incinération, la Liquéfaction !!! ...


Horrible : la « liquéfaction » des corps ! Après l’incinération des corps que la franc-maçonnerie a obtenue et propagée après un long bras de fer avec le catholicisme, voici la « liquéfaction » ! Cette nouvelle méthode pour se débarrasser des défunts – en les privant de sépulture, d’ensevelissement et du respect le plus élémentaire – consiste à plonger le mort dans une solution aqueuse d’hydroxyde de potassium, à une pression légèrement supérieure à 10 bars, et portée à 180°C. Les tissus humains sont complètement dissous au cours de ce processus chimique (hydrolyse alcaline), et le liquide ainsi obtenu est évacué par … le système des égouts municipaux !

Resomation Limited, l’entreprise britannique qui tente d’exporter le procédé (et ses machines), met bien sûr en avant des prétextes écologiques : moins de gaz à effet de serre émis et d’énergie consommée que pour une incinération. Pour l’instant, cela se passe aux États-Unis, où l’entreprise gagne petit-à-petit le droit de s’installer dans de nouveaux états, au fur et à mesure que les verrous légaux sautent. Traditionnellement, on considère que l’incinération est irrespectueuse envers le corps du défunt, tend à nier symboliquement l’espérance de la résurrection des corps et évoque les flammes de l’enfer de façon plutôt malvenue … En pratique il est bien plus difficile de se recueillir devant un pot ou une urne que devant une tombe, où le défunt sommeille en attente du Jugement dernier.

Source : Chaos Mondial Organisé Résistance Infos
 

lundi 6 janvier 2014

La Vision d'un Norvégien le 11 décembre 1952 à Bergen


La vision d’un Norvégien le 11 décembre 1952 à Bergen

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » 1 Thessaloniciens. 4:7
« Ce qui suit m’a été révélé le matin du 11 décembre 1952 à Bergen (Norvège), alors que je lisais une brochure, et que j’étais loin de penser à l’Enlèvement de l’Église. Je me sentis poussé à l’écrire, car cette vision m’avait bouleversé, mais cependant, des doutes subsistaient en moi. Je dis à Dieu: « Je ne puis me souvenir de tout. Si Tu veux que je l’écrive, donne-moi encore une fois cette révélation ». Après quelques semaines, « elle » vint à nouveau. Il était dix heures du soir, et ce fut comme si quelqu’un s’asseyait à mes côtés pour lire un rapport dans un journal. De suite, je pris un crayon et un cahier, et je me mis à écrire sans discontinuer jusqu’à près d’une heure du matin.
Arrivé là, n’en pouvant plus, car j’avais alors 79 ans, je priai Le Seigneur Lui demandant de pouvoir me reposer. Je lui proposai de bien vouloir me donner la suite le jour suivant, si toutefois Il avait davantage à me montrer. Je m’étendis sur mon lit et m’endormis aussitôt. Une semaine plus tard, également à 22 heures, je reçus à nouveau cette vision. En fait, c’était une continuation de la précédente. Elle commençait exactement à l’endroit où nous nous étions arrêtés la dernière fois. Je souhaite que ces quelques lignes servent au réveil des âmes.
Il est 9 heures du matin, madame Andersen, assise devant le poste de radio, écoute « L’Heure des enfants ». Elle trouve le programme à son goût aujourd’hui. Cette émission mélange un peu de religion à son programme, juste ce qu’il faut afin de ne rien exagérer. Alors que l’émission se poursuit depuis 4 ou 5 minutes, celle-ci s’interrompt subitement. Une nouvelle sensationnelle : Oslo, la capitale, est dans une horrible panique : la police communique qu’un événement inexplicable vient de se produire. Un grand nombre d’enfants et d’adultes ont disparu sans laisser aucune trace. On ne sait pas encore le nombre de disparus; il est si grand que les autorités sont impuissantes pour entreprendre des recherches. Elles demandent aux familles touchées par cet événement de fournir des informations détaillées sur le lieu et l’heure des disparitions, car cela est indispensable pour faire face à la situation et en éclaircir les causes; quelques vendeurs avaient disparu alors qu’ils exerçaient leur travail. Une dame qui achetait des fleurs vit le fleuriste qui cherchait la monnaie à lui rendre, disparaître subitement. Elle entendit bien qu’il disait : « Merci Jésus », mais elle ne le vit plus. Elle se frotta les yeux, car il lui semblait avoir du brouillard devant elle, mais l’homme n’était plus là, et le brouillard avait également disparu. Une jeune femme hurlait à faire frissonner jusqu’à la moelle des os. Elle cherchait dans une poussette vide, criant : « Quelqu’un a volé mon enfant : c’est un garçon de 8 mois. Où est-il ? Où est la police ? » La police était bien là, mais que pouvait-elle faire ? De toutes parts on criait, et un grand tumulte se fit entendre. Un commerçant de forte taille sortit de son magasin en criant « Au secours ! » : deux de ses vendeuses venaient de disparaître de derrière l’étalage. Qu’était-ce donc que cela ? Stockholm annonçait aussi la disparition de beaucoup de personnes, et la ville était plongée dans la panique. On rapportait que même plusieurs gendarmes avaient disparu.
Maintenant, pareilles nouvelles arrivaient de Copenhague et d’Helsinki. Les informations parvenues de la campagne annonçaient de plus en plus de disparitions. Partout des enfants et des adultes manquaient. La police ne sut pas qu’entreprendre face à ce mystère. Madame Anderson se leva en soupirant : « Mon Dieu, mon Dieu ! Qu'est-ce que cela ? » Elle sortit de son jardin, et regardant dans la rue bordée de coquettes villas environnées de beaux jardins, elle vit accourir madame Holland qui, les mains en visière sur ses yeux criait : « Ruth ! Ruth ! » Lorsqu’elle aperçut madame Anderson, elle lui demanda : « As-tu vu passer un étranger par ici ? Ruth a disparu : elle était assise devant notre maison sur l’escalier pendant que je m’occupais des rosiers, et subitement elle a disparu ! Plus de trace d’elle ! Je l’appelais et criais : Ruth ! Mais personne ne répondit. J’avais l’impression que quelque chose s’était passé dans la rue, mais je suis toute troublée car je ne comprends plus rien. Ruth ! Où es-tu ? Qui l'a enlevée ? » Madame Holland pleurait dans son désespoir. Maintenant, c’est monsieur Anderson qui arrive. « Comment, tu viens déjà ? Ce n’est pourtant pas l’heure, il n’est que 9 heures 31 ! » lui dit sa femme. « Je n’ai plus envie de travailler, lui rétorque-t-il. Dans notre atelier, tout est en désordre, car beaucoup d’ouvriers ont disparu. On supposait d’abord que des accidents en étaient responsables, et nous avons fait des recherches, mais sans trouver la moindre trace d’eux. Alors, un homme qui fréquentait des réunions et qui se disait chrétien se mit à dire : « Maintenant c’est arrivé ! » Quoi, lui ai-je demandé ? « Jésus a enlevé les Siens » me dit-il en se tordant les mains. Il pleurait éperdument en continuant de dire : « Et moi je suis resté ici ! » Je le priai de cesser de dire des bêtises, mais il sanglotait de plus en plus, et c’était vraiment terrible de l’entendre. Certainement que d’autres se trouvent dans la même situation. Je pense qu’on devra faire des heures supplémentaires ce soir. »
En ville, la situation est plus mauvaise encore. Un embouteillage monstre s’était créé, car des conducteurs d’autobus et de voitures privées avaient été enlevés et beaucoup de passagers avaient disparu. Les tramways durent s’arrêter, bloqués comme les bus et les taxis, formant de longues files dans les rues. Parmi cet embouteillage, les voitures ayant encore des conducteurs cherchaient à se frayer un passage. Les gens étaient comme fous, courant çà et là en cherchant leurs disparus. La police était impuissante. Madame Holland rentra en pleurant, ainsi que monsieur et madame Anderson. Le poste de Bergen disait : « De tous côtés on annonce des personnes disparues. Toute la matinée, le téléphone a sonné. Les gens questionnent ou apportent leur témoignage. Sur mer, de nombreux bateaux annoncent des personnes disparues. À la maternité, tous les nouveau-nés ont disparu et les employées sont effrayées. Parmi les sœurs religieuses, quelques-unes manquent à l’appel. À l’asile des vieillards, plusieurs ont disparu. »
De Londres cette fois, à 11 heures, la radio communique que ce matin dès 9 heures, des nouvelles arrivaient subitement de toutes les parties de l’Angleterre annonçant la disparition d’une multitude d’enfants et d’adultes sans qu’ils aient laissé la moindre trace. Aucun n’a été retrouvé. C’est un grand mystère. Quelques pasteurs ont convoqué les membres de leur communauté, et ils ont découvert que les plus pieux, les plus fidèles dans la prière ont disparu. Une partie des pasteurs manque aussi.
L’évêque d’une grande église a convoqué le corps pastoral pour ce soir. Trois heures et demie se sont écoulées depuis le premier rapport venu d’Oslo, et d’autres rapports continuent d’affluer de tous les pays. La nouvelle la plus sensationnelle vient d’Extrême-Orient, de la Corée où l’on évalue le nombre de disparus à plusieurs centaines de milliers, parmi lesquels beaucoup de soldats. Les événements qui se succèdent sont impossibles à décrire au fur et à mesure. Tous sont profondément effrayés. Dans la rue, les gens cherchent désespérément les leurs, particulièrement les mères privées de leurs enfants. Par contre, plusieurs se moquent et maudissent aussi bien Dieu que les hommes. Un homme arrive en courant, criant : « Attention, attention, nous serons bientôt tous enlevés ». Il a probablement perdu la raison. Au coin d’une rue, les mains jointes et les yeux levés au ciel, une femme âgée dit : « O non ! Si nous ne nous sommes pas préparés à temps, maintenant plus personne ne sera enlevé. Seigneur Dieu, aie pitié ! Maintenant, c’est arrivé ! J’ai toujours été religieuse, mais je ne pensais pas qu’Il viendrait si tôt. Je ne pensais pas que ce serait aussi sérieux ! » La direction des chemins de fer communique qu’aucun accident ne s’est produit jusqu’ici. Seul un convoi est demeuré à Finse sans conducteur, ni contrôleur. L’ordre a été donné à tous les surveillants de chercher le long des voies les personnes qui auraient éventuellement sauté du train, car plusieurs voyageurs sont portés manquants.
Pareillement, des nouvelles venaient des bateaux faisant le service des côtes et des fjords. Les journaux du soir publiaient une manière d’explication, recommandant que tous restent calmes et raisonnables. La police et les autorités font tout leur possible pour publier un rapport sur le nombre de personnes disparues. Les savants, particulièrement les météorologues, travaillent à trouver le plus vite possible la cause de ce phénomène extraordinaire. On vient d’apprendre des États-Unis que les rapports commencent d’affluer à la police. Les nouvelles sont pareilles à celles de Norvège. D’énormes difficultés de circulation eurent lieu et l’on déplore la perte de vies humaines. Les journaux annoncent pour le lendemain un aperçu plus complet de ce qui est arrivé dans les différents États. Vingt heures. Il ressort des nouvelles parvenues du monde entier que tous ont été surpris de la même manière par cette catastrophe. Les rapports sur le nombre des disparus arrivent principalement des villes, mais aussi des campagnes.
Dans l’hémisphère sud, pareilles choses se sont produites. Une terrible inquiétude règne partout. Les gens n’osent pas se coucher, et l’on discute jusqu’à l’hystérie dans les rues sur ce qui s’est passé. De plus en plus, la conclusion est que tout cela se trouve en rapport avec les chrétiens et le christianisme. Ceux qui ont connu les disparus disent, en accord avec la parenté, que ceux-ci étaient exclusivement des chrétiens fanatiques et d’innocents enfants. Un ouvrier de brasserie racontait ce soir :
- « Oui, Hans Olson est loin. Il lui est arrivé ce qu’il croyait et prêchait par ici, disant que bientôt, Jésus allait venir le chercher ».
- « Oui, répondit un autre, nous en avions aussi un pareil qui a été emporté. Mais maintenant les autorités vont bien prendre les choses en mains et interdire toute religion, afin que pareille chose ne se reproduise plus. »
- « Oh, non, s’écria un autre, cela n’arrivera plus jamais. Ils ont tout de même eu raison ces chrétiens, car ils avaient un pressentiment. Oh ! Si seulement nous les avions écoutés, nous serions maintenant dans une meilleure situation, au lieu de devoir vivre dans cet enfer, dans ce chaos. Et je crains que cela empire. »
- « Ah ! Si tu croyais en eux, pourquoi donc n’es-tu pas parti avec eux ? » lui rétorqua un autre.
- « Je souhaite bien d’avoir pu le faire ! » dit-il, puis il s’en alla.
Quelqu’un cria après lui : « On devrait te pendre ! Toi et tous ceux qui s’occupent de ce christianisme imbécile ! »
Le lendemain de ce jour, les journaux ne pouvaient encore donner l’explication à ce mystère. Les rapports de tous les pays concordaient. Des champs de mission, les nouvelles disaient que les chrétiens avaient disparu en masse. Seul un petit nombre d’entre eux était resté. Lors de l’assemblée convoquée le soir précédent, un bon nombre de pasteurs étaient présents, mais beaucoup avaient aussi été enlevés.
L’atmosphère était tendue et sombre, plusieurs se sentaient malheureux. Aucun doute ne subsistait quant à la nature de l’évènement : c’était l’Enlèvement des saints prédit par l’Écriture, l’élévation de l’Église-Épouse. Quelques pasteurs reconnaissaient que malgré leurs études théologiques, ils ne s’étaient pas imaginé l’évènement de cette manière. Ils n’avaient jamais expérimenté la nouvelle naissance, ni connu l’Esprit-Saint donné aux enfants de Dieu.
Un jeune pasteur disait : « Ce n’est pas de cette manière que j’ai été enseigné. Les professeurs ne nous ont jamais dit que cela arriverait comme nous venons de l’expérimenter ».
Les journalistes prétendaient qu’une forte tendance à la discussion se faisait jour, cependant, les gens étaient trop excités pour être objectifs. La police s’était adressé au public pour connaître le point de vue général, un rapport fut rédigé par les pasteurs et approuvé par la majorité. Il disait en substance : « Ce qui vient d’arriver pourrait être un évènement prédit par la Bible, qui est appelé “ l’Enlèvement de l’Épouse ”. Jésus serait venu chercher les Siens. Pour l’instant, c’est tout ce que nous pouvons dire ».
Pourtant la police ne voulait pas publier cette déclaration, estimant qu’elle était le fruit d’une imagination hystérique névrosée. Vu la portée de ces événements, elle estimait que le gouvernement devrait s’en occuper. Puisque la religion chrétienne était en rapport avec ces choses, elle demandait que toutes les églises et lieux de rassemblement religieux soient fermés jusqu’à ce que tout soit éclairci. Elle déclarait que c’était un problème qui touchait toutes les nations, de sorte qu’une décision commune devait être prise. Ce serait à l’ONU d’examiner cette question à fond. Les chrétiens semblent être très déprimés. Hier, qui était un dimanche, toutes les églises et salles du culte étaient bondées. Quelques églises se trouvaient démunies de pasteurs, et beaucoup de membres manquaient. Dans plusieurs assemblées, il ne restait que peu de croyants, mais par contre, un grand nombre de gens du dehors affluaient, principalement ceux qui avaient été frappés par « le grand malheur » comme on l’appelait généralement. Le peuple voulait entendre la parole de Dieu, mais c’était comme si elle avait été enlevée. Un homme essayait bien de lire, mais il devait y renoncer, disant : « Je n’y comprends rien ». Un autre, qui avait repris la Bible de ses mains disait : « Je ne peux lire la Bible ». D’autres pleuraient, mais la grande masse s’accordait à dire que les chrétiens devaient être la cause de ces événements tragiques et qu’ils devaient donner une explication valable. Pourtant un grand nombre venait chercher le secours de Dieu. Ils étaient profondément malheureux.
Dans la plupart des assemblées, la confusion régnait. Un homme se leva, montrant du poing le pasteur et lui dit : « C’est de ta faute si tant des nôtres sont restés. Tu ne nous as jamais averti que Jésus allait bientôt venir chercher les Siens, et que nous devions nous réconcilier avec notre prochain et que nous devions avoir un cœur pur, rempli du Saint-Esprit. Je sais bien ce qui m’a retenu, ce ne sont que des peccadilles. Mais, mais … Seigneur, aide nous ! » Le pasteur qui estimait avoir fait son devoir lui disait de se taire, et tous s’accusaient mutuellement en pleurant et en criant. Ils frappaient, mais la porte demeurait fermée. Il est impossible de décrire la situation. Le peuple se rendait compte qu’ils marchaient tous au-devant d’un temps terrible. C’est comme si l’on sentait dans l’air que tout espoir avait disparu. La porte était fermée, et tous ceux qui s’étaient contentés d’expressions traditionnelles vides de sens se mettaient maintenant à crier et à frapper. Les uns étaient venus par camaraderie, les autres avaient été attirés par le chant ou la musique, mais aucun n’était né de nouveau. Ils n’avaient pas reçu l’Esprit d’adoption, ni un droit à l’héritage céleste. Pour beaucoup, la fréquentation des réunions n’était qu’un dada, un passe-temps intéressant, mais maintenant, ils frappaient tous à la porte fermée, disant :

- « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! »

Le problème de l’Enlèvement n’avait pas préoccupé longtemps les gouvernements. Ils défendaient sous peine de mort de prononcer le Nom de Jésus. Ainsi commençait la plus horrible de toutes les époques de l’humanité. Un grand nombre de chrétiens qui continuaient à invoquer Dieu ne se soumirent pas à l’interdiction des autorités. Ils furent arrêtés et interrogés selon les méthodes de la Gestapo. On leur disait :

- « Si tu renies Jésus-Christ et que tu Le maudisses, tu peux sauver ta vie ».

Mais des milliers tinrent ferme et le massacre devint indescriptible. Plusieurs furent torturés terriblement, jusqu’à ce que mort s’ensuive. La loi et la justice n’existaient plus. Satan se déchaînait véritablement.

« Malheur à la terre, et à ceux qui l’habitent », disait l’Écriture.

Dans cette détresse plusieurs faiblirent et cédèrent. Ils ne savaient où s’enfuir car le monde entier se trouvait sous la domination du mal. Les nations étaient unanimes à vouloir l’extermination des chrétiens. Le prince de ce monde manifestait la puissance de son règne. Les enfants trahirent leurs parents de telle manière que la vie de ceux-ci était en danger. La parole de Luc 21:16 s’accomplissait :
« Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez haïs de tous, à cause de Mon Nom ».
Il est impossible de décrire les conditions de cette Tribulation, mais Dieu avait tout annoncé dans le livre de l’Apocalypse. Le grand cri de ces malheureux était :

- « Seigneur, veuille abréger ces jours ».

Cher ami, ne prends pas le risque de demeurer en arrière. Plie-toi devant la Face du Dieu Tout-Puissant et demande-Lui humblement Sa lumière et Sa grâce. Il est encore temps aujourd’hui d’être scellé par Jésus-Christ pour Lui appartenir en propre. Ainsi, tu seras prêt pour le jour où Il reviendra.
Auteur inconnu

Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Archives du Blog

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues